intéressé

intéressé

intéressé, ée [ ɛ̃terese ] adj.
• 1547 « lésé »; de intéresser
1Qui a un intérêt, une part, un rôle (dans qqch.); qui est en cause, en jeu, en question. Les puissances, les parties intéressées. concerné. N. Consulter les intéressés. Être le principal intéressé.
2 (1640) (Personnes) Qui recherche avant tout son avantage personnel, et surtout un avantage matériel. avide, cupide. C'est un homme intéressé. « les jeunes gens m'ont jusqu'à présent paru être plus intéressés qu'intéressants, plus occupés d'eux que de nous » (Balzac).
3(Choses) Inspiré par la recherche d'un avantage personnel. Une amitié intéressée. calculé. Service, avis intéressé. Ses conseils sont intéressés.
⊗ CONTR. Désintéressé , généreux; gratuit.

intéressé, intéressée nom Personne concernée par quelque chose : Convoquer tous les intéressés.

intéressé,ée
adj. (et n.)
d1./d Qui est en cause. Les parties intéressées.
|| Subst. Signature de l'intéressé(e).
d2./d Qui n'a en vue que son intérêt personnel. Ami intéressé.
Par ext. Visite intéressée.

⇒INTÉRESSÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.
I. — Part. passé de intéresser, emploi adj. et subst.
A. — [Correspond à intéresser I] Qui est atteint, endommagé. Blessure profonde. J'ai fait un sondage : impossible de rencontrer la balle. Je crois le foie intéressé (ARLAND, Ordre, 1929, p. 435).
B. — [Correspond à intéresser II]
1. Qui a une part importante dans quelque chose, qui est concerné par quelque chose, qui trouve son intérêt dans quelque chose. Pour que l'Assistance parisienne nomme un médecin chargé de veiller à l'hygiène des enfants placés il faut que le préfet du département intéressé ait certifié l'orthodoxie politique du médecin (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1911, p. 185). J'approuve entièrement votre décision de ne pas retirer nos troupes de la bataille si la vallée du Nil est intéressée (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 680). V. amateur ex. 2 :
1. ... Laurence doit t'en exprimer beaucoup plus en une ligne que je ne le ferais en un discours; elle est la partie intéressée et ses paroles ont plus d'énergie. Je ne suis que le simple spectateur...
BALZAC, Corresp., 1821, p. 110.
Intéressé + compl. prép. indiquant ce qui concerne qqn, qqc., dans quelle chose une pers. trouve son intérêt.
Intéressé à + subst. ou inf. Mille gens intéressés à nous mettre mal ensemble (BALZAC, Corresp., 1840, p. 14). Quant à moi, le plus intéressé de tous à préciser les moindres circonstances de ce voyage, que vous dirai-je? (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 99). La presse des pays occidentaux est presque entièrement tombée à la solde des puissances intéressées à la guerre! (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 138).
Intéressé dans + subst. Si l'honneur et l'avenir de la maison de Grandlieu n'étaient intéressés dans cette question, je ne me serais pas prêté à ce stratagème (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 319). Il se sentait comme intéressé dans cette gageure, et tremblait à la pensée qu'il avait pu la compromettre la veille (VERNE, Tour monde, 1873, p. 50). Il n'y eut aucune opposition, ni même aucune protestation, de la part d'aucune autre puissance intéressée dans le Pacifique (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 138).
Emploi subst. Nos propos (...) nous amenèrent à parler des femmes slaves, en général; c'est, du reste, un point de discussion assez recherché par les intéressées (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 58). Tout de même, ce monsieur écrivant un livre de potins, et adressant ensuite les épreuves à la principale intéressée! (LÉAUTAUD, Journal littér., t. 1, 1893-1906, p. 170). Tu es déjà assez mûr pour comprendre qu'il n'y a pas de famille sans quelque secret; que les intéressés tremblent de laisser connaître (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1147). V. arbitrage ex. 2 :
2. Le legs qu'il lui destinait figurait très explicitement parmi ses dispositions posthumes. Mais, jusqu'à l'ouverture du testament, il importait que l'intéressé n'en soupçonnât rien.
MARTIN DU G., Thib., Sorell., 1928, p. 1140.
Rare. Intéressé + compl. prép. La mouche de Hesse (...) dont les intéressés à tenir le grain à haut prix ont tant parlé, n'est pas, à beaucoup près aussi répandue qu'ils le prétendent (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 425). Les principaux intéressés dans le maintien des anciennes lois faisaient volontairement un superbe sacrifice au (bien) public (J. DE MAISTRE, Constit., 1810, p. 52). Je me suis demandé quelquefois (...) si les corpuscules du tact et les merveilleuses propriétés de la fibre musculaire et de son innervation ne seraient pas des intéressés très importants dans la grande affaire de la fabrication du temps, de l'espace et de la matière? (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 264).
2. En partic.
a) Qui a des intérêts dans une affaire, une part des bénéfices. Le conducteur, intéressé à la recette, glapissait l'itinéraire et racolait le passant (HAMP, Champagne, 1909, p. 208).
Emploi subst. En sa qualité d'intéressé dans une houillère de Belgique, il me parle de l'attachement des mineurs pour la mine (GONCOURT, Journal, 1892, p. 315).
b) Une partie intéressée. Partie où l'on peut gagner un enjeu. Elle trichait même aux soirées officielles, dans les parties intéressées qu'elle jouait avec les amiraux ou le gouverneur, et les quelques louis qu'elle y pouvait gagner n'étaient certes pour rien dans le plaisir qu'elle éprouvait à rendre capots ses partenaires (LOTI, Mariage, 1882, p. 23).
C. — [Correspond à intéresser III]
1. [En parlant d'une pers.] Dont l'attention est retenue par quelque chose. Paris est un véritable océan. (...) quelque nombreux et intéressés que soient les explorateurs de cette mer, il s'y rencontrera toujours un lieu vierge, un antre inconnu (BALZAC, Goriot, 1835, p. 20). Et de Romer (...) approchait ses yeux myopes de la tapisserie et détaillait en curieux prodigieusement intéressé, le plâtre colorié pendu au mur de mon cabinet de travail (LORRAIN, Sens. et souv., 1895, p. 122). L'état de spectateur intéressé dans lequel je me trouvais vis-à-vis de ce que pourrait sécréter mon esprit (DU BOS, Journal, 1925, p. 393) :
3. Les vrais amateurs d'une œuvre sont ceux qui dépensent à la regarder en elle-même et en eux-mêmes, au moins autant de désir et de temps qu'il en fallut pour la faire. Mais plus intéressés encore, ceux qui la craignent et qui la fuient.
VALÉRY, Litt., 1930, p. 108.
Intéressé + compl. prép. Mais le jeune homme, intéressé à étudier tous ces bourgeois, avait deviné la secrète envie qui rongeait le cœur de l'ex-sous-chef (BALZAC, Pts bourg., 1850, p. 60). Depuis un an qu'il était de retour d'un voyage aux Indes, elle le voyait sans cesse, et ne le connaissait pas, vivant en elle-même âpre et lasse, peu intéressée d'autrui (NOAILLES, Nouv. espér., 1903, p. 26).
2. [En parlant d'une faculté, d'un attribut, du comportement de la pers.] Qui manifeste l'intérêt porté. L'air peu intéressé des trois autres camarades me donna à penser que ce petit était déjà un incompris (BAUDEL., Poèm. prose, 1867, p. 466). La petite, tenue par la concierge, sous le porche, regardait d'un œil profondément intéressé sa grand'mère disparaître au fond de la rue, dans cette belle voiture (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 667). Thérèse songeait à lui, maintenant, avec une attention intéressée et minutieuse (FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 184) :
4. Luce l'examine avec ce sourire intéressé et sans ironie qu'il promène à travers le monde : une sorte d'étonnement enfantin, une curiosité amoureuse des choses, et pour laquelle tout est inédit, admirable.
MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 337.
II. — Adj. (v. intérêt I A 2 b)
A. — [En parlant d'une pers.] Qui recherche avant tout son avantage personnel, notamment matériel. [P. méton.] âme, esprit, nature intéressé(e). Elle n'est point intéressée comme la plupart de ses compagnes, et ses yeux, chose rare pour une femme, ne s'allument pas aux feux de la joaillerie (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 201). Albertine, sans être intéressée peut-être, aimait qu'on lui fît des gentillesses (PROUST, Prisonn., 1922, p. 192). Julien, que la lettre de Mme de Rênal fait passer pour un suborneur intéressé, et, surtout, professionnel (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 260) :
5. Nous sommes des gens intéressés, nous. Mon père a voulu gagner de l'argent, posséder ce qui se paye, c'est-à-dire tout. Moi, je veux gagner et garder... Quoi?... Je n'en sais rien... Le bonheur que j'ai... ou que je n'ai pas. Je suis cupide à ma manière, cupide de rêve, d'illusions.
FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 65.
Rare, emploi subst. Qu'un homme soit violent, cruel même, pour défendre sa croyance désintéressée, c'est fâcheux, mais toujours excusable. La persécution ne devient odieuse que quand elle est exercée par des intéressés, qui sacrifient à leur bien-être la pensée des autres (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 347). Il n'y a pas que les monstrueux intéressés, financiers, grands et petits faiseurs d'affaires, cuirassés dans leurs banques ou leurs maisons, qui vivent de la guerre (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 374).
B. — [En parlant d'une chose] Qui est inspiré par la recherche de l'intérêt personnel. Calcul, conseil, mobile, médisance, visite intéressé(e); amitié, dévouement, générosité, respect, sentiment intéressé(e). L'amour et la dévotion, qui sont deux passions en apparence généreuses, sont les plus intéressées peut-être qui existent (SAND, Indiana, 1832, p. 97). Depuis son héritage, les partis abondent pour sa fille, mais tous avec des vues si intéressées que cela fait mal au cœur (MÉRIMÉE, Lettres ctesse de Montijo, t. 1, 1870, p. 216). Il y a encore cet ennui de penser qu'en m'apercevant l'abbé soupçonnera aussitôt un but intéressé à ma visite (HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 82) :
6. Il tance la faiblesse intéressée des archidiacres et des doyens, qui, pour quelques bons repas, ou pour une pièce de cinq sols glissée dans leur main, absolvent le prêtre accusé de vivre en ménage...
FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 42.
Prononc. : []. Fréq. abs. littér. : 1 810. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 541, b) 1 921; XXe s. : a) 2 586, b) 2 943.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Interesse — (et) …   Kölsch Dialekt Lexikon

  • intéressé — intéressé, ée (in té rè sé, sée) part. passé d intéresser. 1°   Qui a un intérêt matériel. Intéressé dans cette affaire.    Être intéressé à une chose, à faire une chose, y avoir intérêt, y être engagé par le motif de son intérêt. •   Chacun est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • interesse — /inte rɛs:e/ s.m. [dal verbo lat. interesse essere in mezzo; partecipare; importare ]. 1. (econ.) [prezzo che il debitore paga per l uso del credito concessogli] ▶◀ [dal punto di vista del creditore] frutto. ‖ capitale. 2. a. [ciò che risulta… …   Enciclopedia Italiana

  • Interesse — Sn std. (13. Jh., Bedeutung 18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus ml. interesse, Substantivierung des Infinitivs von l. interesse an etwas Anteil nehmen , zu l. esse sein und l. inter . Persönlich konstruiert bedeutet das Verb dazwischen sein,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Interesse — (lat.), 1) die lebhafte Theilnahme an einem Gegenstand, in so fern er einen Bezug auf uns selbst hat; daher Interessiren, Theilnahme erregen; Interessirt, die Denk u. Handlungsweise, nach welcher ein äußerer Gegenstand nur auf den eignen Vortheil …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Interesse — Interesse: Das seit dem 15. Jh. bezeugte Fremdwort geht zurück auf lat. inter esse »dazwischen sein, dabei sein; teilnehmen; von Wichtigkeit sein« (vgl. ↑ inter..., ↑ Inter... und ↑ Essenz), das im Mlat. substantiviert als Rechtswort im Sinne von …   Das Herkunftswörterbuch

  • Interesse — (vom lat. Zeitwort interesse, daran gelegen sein), der Antheil, den man aus irgend einem Grunde an einer Sache nimmt (materielles, ästhetisches etc. I.); interessant, Antheil erregend. I. im jur. Sinne der Nutzen oder Schaden, den jemand durch… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Interesse — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Ich habe kein Interesse an Briefmarken …   Deutsch Wörterbuch

  • Interesse — In ter*esse, n. Interest. [Obs.] Spenser. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Interesse — (lat.), der »Anteil«, den man an etwas nimmt; der Wert und die Bedeutung, die einer Sache beigelegt werden, oder die sie für uns hat. Je nach dem Bildungsgrad des einzelnen, nach seiner individuellen Anschauungsweise und Veranlagung ist der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”